Méthodologie
Définition des cas (en savoir +)

L’ensemble des critères diagnostiques des MICI a été publié en 1994 (Gower-Rousseau et al. Gut 1994;35:1433-1438). Ils sont précisés ci-dessous :

Maladie de Crohn certaine :

Présence d'un granulome avec cellules épithélioïdes et giganto-cellulaires sur des biopsies ou des spécimens chirurgicaux.

Maladie de Crohn probable :

1) Lésions du colon sans atteinte de l'intestin grêle et présence au moins de 3 des 4 critères suivants :

a- Histoire clinique de diarrhée et/ou de douleurs abdominales depuis plus de 6 semaines.

b- Aspect radiologique et/ou endoscopique évocateur d'une maladie de Crohn, avec des lésions segmentaires et/ou une sténose inflammatoire colique.

c- Aspect histologique compatible avec une maladie de Crohn.

d- Existence de fistule et/ou d'abcès en relation avec la maladie inflammatoire digestive.

2) Lésions de l'intestin grêle avec ou sans atteinte colique, quelle que soit la durée des symptômes cliniques, et la présence d'au moins 2 des 4 critères ci-dessus.

Maladie de Crohn possible :

1) Lésions du colon sans atteinte de l'intestin grêle et présence de 2 des 4 critères ci-dessus, incluant une histoire clinique évoluant depuis plus de 6 semaines.

2) Lésions de l'intestin grêle avec ou sans atteinte colique, quelle que soit la durée d'évolution des symptômes cliniques et la présence de 1 des 4 critères ci-dessus.

Rectocolite hémorragique certaine :

1) Histoire clinique de diarrhée et/ou de rectorragies évoluant depuis plus de 6 semaines et au moins 2 des 3 critères suivants :

a- Aspect endoscopique typique incluant une muqueuse friable, granuleuse ou ulcérée, ou les deux, au niveau de la muqueuse en surface.

b- Aspect radiologique typique incluant des ulcérations et/ou des sténoses du colon.

c- Aspect histologique compatible avec une RCH sur des biopsies ou des spécimens chirurgicaux nécroptiques.

2) Spécimens chirurgicaux ou nécroptiques macroscopiquement typiques de RCH avec une histoire clinique également typique.

Rectocolite hémorragique probable :

1) Histoire clinique de diarrhée et/ou de rectorragies évoluant depuis plus de 6 semaines et 1 des 3 critères ci-dessus.

2) Histoire clinique évoluant depuis plus de 6 semaines mais sans diarrhée ni rectorragies et 2 des 3 critères ci-dessus.

3) Spécimens chirurgicaux ou nécroptiques macroscopiquement typiques de RCH, mais sans aspect histologique typique.

Rectocolite hémorragique possible :

Histoire clinique typique évoluant depuis plus de 6 semaines, mais sans aspect morphologique ni histologique compatible avec le diagnostic.

Les proctites ulcérées (PU=localisation uniquement rectale de la RCH) certaines, probables et possibles sont définies avec les mêmes critères que ceux de la RCH, mais avec à l'évidence un aspect macroscopiquement normal du sigmoïde sus-jacent.

La jonction recto-sigmoïdienne a été arbitrairement estimée à 20cm de la marge anale.