Les MICI
La Recto-Colique Hémorragique (en savoir +)

Dans le nord-ouest de la France, la recto-colite hémorragique est moins fréquente que la maladie de Crohn, sauf chez les patients de plus de 60 ans.

Au contraire de la maladie de Crohn, la recto-colite hémorragique ne touche que le rectum et le colon, et ne lèse que la muqueuse (partie la plus superficielle de la paroi colique). Il n'y a donc pas de fistule dans la recto-colite hémorragique. La maladie débute en touchant le rectum, et progresse d'un seul tenant vers le colon, ne laissant aucun segment indemne entre deux segments atteints.

On distingue 3 types de localisation :

  • la rectite (ne touchant que le rectum),
  • l'atteinte gauche (touchant le rectum et le colon gauche),
  • l'atteinte extensive (dépassant le colon gauche).

La maladie touche préférentiellement l'homme vers l'âge de 40 ans, mais elle peut en fait débuter à tout âge. Les symptômes cliniques sont bruyants, avec émission dans presque 100% des cas de sang mélangés à des glaires, faisant consulter rapidement les patients. La coloscopie permet de faire le diagnostic.

Dans 15 à 25% des cas, l'évolution peut être émaillée par une colite aiguë grave, qui est une urgence médico-chirugicale, nécessitant une hospitalisation en milieu spécialisé.

Les patients atteints de recto-colite hémorragique évoluant depuis au moins 8 ans doivent faire l'objet d'une surveillance régulière de leur colon, car il existe un risque plus important de cancer colo-rectal.